Les objets du quotidien comme révélateurs de nos impacts

Pourquoi un objet ?

Lorsque nous regardons un objet du quotidien tel qu’une pomme, un t-shirt ou un téléphone portable au prisme du donut, nous pouvons en apprendre beaucoup sur la manière dont notre consommation entraîne une multitude d’impacts sociaux et écologiques, ici à Bruxelles et ailleurs dans le monde.

Une fois que ces impacts sont reconnus, il devient possible de faire des choix plus conscients, au niveau individuel comme organisationnel.

Que faisons-nous maintenant ?

Les objets constituent une bonne entrée en matière dans la théorie du donut. De façon à créer un outil pédagogique facilement accessible, nous construisons le portrait donut d’un smartphone : un objet qui nous concerne tous et qui concrétise de nombreux enjeux !

Si vous ou votre organisation êtes volontaires pour travailler sur d’autres objets, vos propositions sont également bienvenues !